« Avant que cet édifice [l’École normale d’institutrices] ne devienne pour moi une prison dorée, un cocon mortifère – dont le départ, un samedi après-midi ensoleillé de février 1960, me fera descendre avec ma valise la rue du Champ-des-Oiseaux jusqu’à la gare dans une pure félicité – il m’est facile de penser que l’élève-maîtresse Annie Duchesne a été enthousiasmée par la magnificence du lieu, la richesse des installations, bref, la perfection d’une organisation qui lui rappelait à une échelle supérieure celle de la colonie. »

(Mémoire de fille, Gallimard, pp. 117-118)

White Feather

« Au mois d’octobre 1963, à Rouen, j’ai attendu pendant plus d’une semaine que mes règles arrivent. C’était un mois ensoleillé et tiède. Je me sentais lourde et moite dans mon manteau ressorti trop tôt, surtout à l’intérieur des grands magasins où j’allais flâner, acheter des bas, en attendant que les cours reprennent. En rentrant dans ma chambre, la cité universitaire des filles, rue d’Herbouville, j’espérais toujours voir une tache sur mon slip. J’ai commencé d’écrire sur mon agenda tous les soirs, en majuscules et souligné : RIEN. La nuit je me réveillais, je savais aussitôt qu’il n’y avait ‘rien’. L’année d’avant, à la même époque, j’avais commencé d’écrire un roman, cela m’apparaissait très lointain et comme ne devant jamais se reproduire. »

 (L’Événement, Gallimard, p. 17)

Marble Surface